Warning: Declaration of AVH_Walker_Category_Checklist::walk($elements, $max_depth) should be compatible with Walker::walk($elements, $max_depth, ...$args) in /home/clients/6143119e8e582e3322c7731b55ec1bcd/web/wp-content/plugins/extended-categories-widget/4.2/class/avh-ec.widgets.php on line 136

Warning: Declaration of AVH_Walker_CategoryDropdown::walk($elements, $max_depth) should be compatible with Walker::walk($elements, $max_depth, ...$args) in /home/clients/6143119e8e582e3322c7731b55ec1bcd/web/wp-content/plugins/extended-categories-widget/4.2/class/avh-ec.core.php on line 950
Infonews février 2016 | groupement des cadres de l'administration genevoise
Ajouter aux favoris!

Infonews février 2016

Madame, Monsieur, Cher membre,

Comme vous le savez, les échanges entre les associations représentatives du personnel et leur employeur, représenté par le Conseil d’Etat, se multiplient ces dernières semaines.

En effet, aux traditionnelles rencontres plénières mensuelles avec la délégation des ressources humaines du Conseil d’Etat (Mme TORRACINTA, M. MAUDET et M. DAL BUSCO) et aux rencontres mensuelles des cadres (intermédiaires et supérieurs) avec M. DAL BUSCO s’ajoutent désormais des rencontres hebdomadaires avec une délégation « ad hoc » du Conseil d’Etat, composée de MM. LONGCHAMP, POGGIA et DAL BUSCO.

Ces rencontres, nouvelles et exceptionnelles de par leurs compositions, ont pour unique but de trouver une porte de sortie à la spirale infernale dans laquelle le Conseil d’Etat s’est enlisé depuis plusieurs mois, spirale annonçant des lendemains forts compliqués pour la fonction publique et les prestations qu’elle alloue actuellement spirale ayant conduit aux grèves de cet hiver dernier. Le contexte est assurément difficile et les attentes bien différentes en fonction des personnes, magistrats et associations présentes.

Alors, faire plus avec moins tout en évoluant en fonction des besoins, une impossibilité avérée ?

« Faire un peu plus avec un peu moins » est certainement aujourd’hui encore possible, rééquilibrer les ressources humaines dans les offices en fonction de l’évolution des métiers de l’administration, sans licenciements, est imaginable, faciliter les échanges avec les administrés au travers d’une nouvelle ère informatique est entendu, mais à quel prix ? Pas à n’importe lequel et, en tous cas pas, sur l’autel de partis politiques souhaitant s’arroger leurs parts de gâteau, voire de copieux bénéfices à la sortie des discussions.

Dans ce contexte tendu, le GCA, plus que jamais, utilise ses réseaux  et déploie tout son tact afin de faciliter les échanges entre tous et de trouver un accord durable entre toutes les parties présentes, dans le but clairement fixé de permettre à Administration de retrouver enfin un contexte de stabilité et de  pérennité de son action auprès des citoyens.

L’accord, éminemment complexe, auquel nous sommes parvenus devra intégrer la recherche de nouvelles ressources financières, permettre de gérer au mieux le train de vie de l’Etat, de sauvegarder des emplois et, surtout, d’anticiper les allègements fiscaux qui seront offerts, dès 2019, aux entreprises et multinationales de notre canton au travers de RIE III (réforme sur l’imposition des entreprises). A cela s’ajoutent un budget 2016 en attente d’acceptation, un train de mesures contraignantes annoncé par le Conseil d’Etat visiblement à nouveau d’actualité dès le 22 mars prochain ainsi qu’un budget 2017 (à préparer pour avril 2016 déjà) devant impérativement tenir d’une réduction linéaire de 5% de la masse salariale quand bien même le train de mesures est gelé !!

Vous le comprendrez aisément : l’enjeu est de taille et le défi à la hauteur !

Alors que faire et par quoi commencer ?

Le GCA est convaincu que la fonction publique regorge de collaborateurs assidus et efficients, soucieux d’une Administration efficace et que, sans les retours et l’expérience de sa base, de ses cadres intermédiaires et de ses managers, le Conseil d’Etat n’est rien, pire, il est aveugle.

Cette cécité se remarque chaque jour davantage puisque, sans connaitre, il coupe joyeusement dans des prestations et des services qu’il méconnaît et qui ne lui semblent d’aucun intérêt – C’est dans ce contexte que le GCA a demandé à ce dernier que soit rapidement mis en place un « audit » interne visant à demander l’avis de l’ensemble de ses 35’000 employés.

Les retours, certes à priori moins nombreux qu’espérés, permettront assurément d’imaginer de nombreuses pistes d’économies ci et là et devraient contribuer à un meilleur fonctionnement des services de l’administration sans passer par les 4 mesures du Conseil d’Etat dont, notamment, le relèvement des heures de présence sur le poste de travail. C’est notre espoir !

Au passage, permettons-nous de revenir quelques années en arrière, et plus particulièrement en 1992 où la situation était étrangement identique à celle que nous connaissons actuellement, avec un Conseil d’Etat indiquant alors son ouverture totale à toute piste d’économies et des propositions étalées sur 5 pages du GCA restées sans suite !!

Position du GCA et actions proposées ……

Le GCA entend continuer à occuper une place de choix sur la scène des négociations et être un acteur important de l’évolution de la fonction publique pour ces prochaines années.

Plus que jamais convaincus de leurs rôles majeurs, les cadres intermédiaires se doivent de démontrer leur importance et leur savoir-faire en sus de leur savoir-faire leur permettant d’être des acteurs du changement et du coulissement des idées du haut vers le bas.

C’est dans ce sens que nous les représentons et prendrons position.

Les autres thèmes qui font encore débat …

Les récentes propositions du Conseil d’Etat mobilisent toutes les énergies et font la « Une » des grands titres. Mais, attention, il existe encore et en parallèle de nombreuses thématiques en discussion qui occupent depuis maintenant plusieurs mois nos députés et ont une portée importante pour notre avenir, à savoir :

 

1.   Le projet SCORE …

… prévu, pour rappel, pour janvier 2018, qui constituera un changement profond de paradigmes pour les collaborateurs de la fonction publique, remodèlera le paysage de nombreux départements, transformera les charges des cadres intermédiaires et bouleversera profondément certains services.

Longtemps resté en friche après les folles avancées secrètes du précédent Conseil d’Etat et le blocage de toute discussion avec les associations représentatives du personnel, le projet a aujourd’hui repris de ses forces après la signature du protocole d’accord déclinant le mode de faire des futurs groupes de travail appelés à comprendre les nouveaux mécanismes proposés et la rémunération de nouvelles fonctions. Dans ce nouveau contexte, un comité consultatif a été constitué à la fin de l’été 2015 par la Direction générale de l’Office du personnel sur mandat du Conseil d’Etat, regroupant des représentants du Cartel intersyndical ainsi qu’un (seul) représentant des cadres intermédiaires et des cadres supérieurs. Le but annoncé : faire contrôler et valider le processus de collocation des fonctions, y compris celles de cadres, par métiers et leur hypothétique valorisation du point de vue des traitements.

En marge de cette réflexion commune, votre comité ajoute à SCORE son souhait et ses attentes en terme de description du contexte dans lesquels s’inscriront les cadres managers de demain, leur éventuel plan de carrière, leur statut et leurs prérogatives, respectivement ce qui les distinguera d’un collaborateur lambda.

Aujourd’hui, l’OPE est en passe de réaliser la phase préparatoire finale du dossier SCORE. Le dossier sera ainsi prochainement proposé au Conseil d’Etat avec un projet de loi associé, ce dernier devant ensuite être soumis au Grand Conseil. De manière pratique, le dossier sera ensuite renvoyé à la commission des Finances qui fera ses recommandations puis le proposera au vote des députés d’ici la fin de l’année 2016, le Conseil d’Etat espérant qu’il soit adopté et mis en vigueur pour l’année 2017 soit avant la fin de son mandat actuel.

 

2.   Projets de loi et dossiers en cours (rappels)…

a.) PL 11548 visant à nous contraindre de verser les cotisations CPEG à raison d’une contribution paritaire de 50%-50% (pour rappel, le taux est actuellement de 25%-75 %)

Votre Comité estime que ce PL va à l’encontre des engagements pris lors de la fusion entre les caisses CIA et CEH tenant à assurer l’équilibre financier dans un délai de 40 ans et pourra constituer une baisse inacceptable du pouvoir d’achat des adhérents de la CPEG. Il est susceptible de mettre en danger l’équilibre financier précaire de la caisse. Le GCA se battra contre ce projet et se mobilisera aux côtés de l’UCA et du Cartel dans ce domaine commun. Ce combat est d’autant plus pertinent que le Conseil fédéral vient d’adopter la baisse du taux d’intérêt minimal LPP de 1,75% à 1,25%, ce qui provoquera une baisse correspondante de la progression des rentes.

b) PL 11594 visant à la suppression des mécanismes salariaux, intitulé  » Projet de loi modifiant la loi concernant le traitement et les diverses prestations alloués aux membres du personnel de l’Etat, du pouvoir judiciaire et des établissements hospitaliers (LTrait) (B 5 15)

Le projet de loi, émanant des courants néo-libéraux, vise à supprimer de manière définitive le principe des annuités, ne laissant la possibilité au Conseil d’Etat d’octroyer un « bonus de fin d’année » à ses fonctionnaires que lorsque la dette de l’Etat de Genève sera résorbée, ce qui n’est pas pour demain. Le GCA rappelle toutefois que le système d’annuité a été conçu comme un moyen de remercier les collaborateurs de l’administration pour leur engagement public. Sa suppression définitive supprimera cette reconnaissance et aura pour corolaire une (nouvelle) diminution du pouvoir d’achat des fonctionnaires et, par cascade, causera une diminution des bénéfices des commerçants de notre canton et donc des rentrées fiscales. Le GCA se battra contre ce projet et se mobilisera aux côtés de l’UCA et du Cartel dans le cadre d’une action concertée.

c) Projet du Conseil d’Etat visant à la suppression de la prise en compte de l’expérience professionnelle précédant l’engagement dans l’administration et engagement deux annuités en dessous de celles prévalant actuellement. Nous suivons toujours ce projet avec attention.

d) Projet du Conseil d’Etat de supprimer le Pont de Noël dès 2016. Idée en construction au CE que nous suivons toujours avec un grand intérêt.

 

Plus que jamais, plus forts ensembles …

Il est certain que l’Union fait la force et que ce n’est qu’unis que nous pourrons espérer ne pas trop perdre de nos acquis dans les prochains combats qui ne manqueront pas d’avoir lieu avec notre employeur, respectivement les députés du Grand Conseil et les partis politiques de tout bord, ces prochaines semaines et ces prochains mois.

Dans ce contexte extrêmement tendu, nous avons besoin de votre adhésion à notre groupement, de vos remarques, de vos retours et de votre soutien sachant que nous serons demain directement impactés par les nouveaux labels de « cadre expert » ou de « cadres managers », les cadres intermédiaires sans responsabilité perdant, pour rappel, leur statut de cadre.

Nous avons également besoin de forces supplémentaires dans notre comité pour arriver à être présents sur tous les fronts ainsi qu’à toutes les séances où nous sommes invités et pour continuer à faire preuve d’efficience partout où notre action est utile pour votre défense.

Rejoignez-nous comme membre et venez renforcer votre comité dès aujourd’hui.

 

Télécharger cette infonews en pdf : GCA_info_news_0216

1 Commentaire

  1. Bonjour,
    Merci pour ces infos et votre message. Toutefois, je vous signale que la répartition des cotisations pour la CPEG n’est pas de 75/25 mais de 66/33.
    Meilleurs messages.


Fatal error: Uncaught Error: Call to undefined function ereg() in /home/clients/6143119e8e582e3322c7731b55ec1bcd/web/wp-content/themes/mimbo/comments.php:25 Stack trace: #0 /home/clients/6143119e8e582e3322c7731b55ec1bcd/web/wp-includes/comment-template.php(1508): require() #1 /home/clients/6143119e8e582e3322c7731b55ec1bcd/web/wp-content/themes/mimbo/single.php(35): comments_template() #2 /home/clients/6143119e8e582e3322c7731b55ec1bcd/web/wp-includes/template-loader.php(98): include('/home/clients/6...') #3 /home/clients/6143119e8e582e3322c7731b55ec1bcd/web/wp-blog-header.php(19): require_once('/home/clients/6...') #4 /home/clients/6143119e8e582e3322c7731b55ec1bcd/web/index.php(17): require('/home/clients/6...') #5 {main} thrown in /home/clients/6143119e8e582e3322c7731b55ec1bcd/web/wp-content/themes/mimbo/comments.php on line 25