Warning: Declaration of AVH_Walker_Category_Checklist::walk($elements, $max_depth) should be compatible with Walker::walk($elements, $max_depth, ...$args) in /home/clients/6143119e8e582e3322c7731b55ec1bcd/web/wp-content/plugins/extended-categories-widget/4.2/class/avh-ec.widgets.php on line 136

Warning: Declaration of AVH_Walker_CategoryDropdown::walk($elements, $max_depth) should be compatible with Walker::walk($elements, $max_depth, ...$args) in /home/clients/6143119e8e582e3322c7731b55ec1bcd/web/wp-content/plugins/extended-categories-widget/4.2/class/avh-ec.core.php on line 950
Infonews juin 2016 | groupement des cadres de l'administration genevoise
Ajouter aux favoris!

Infonews juin 2016

Madame, Monsieur, Cher membre,

Comme vous avez certainement pu le lire ou l’entendre, ci et là, les échanges entre les associations représentatives du personnel et leur employeur, représenté par le Conseil d’Etat, continuent.

S’ils continuent, c’est essentiellement parce que les associations représentant le personnel et les cadres de l’administration souhaitent plus que jamais :

1. connaître les intentions de l’Etat quant au projet de budget 2017;
2. prendre connaissance des impacts financiers chiffrés possibles liés à l’audit récemment réalisé;
3. connaitre l’état d’avancement du projet SCORE;
4. connaître les intentions du Conseil d’Etat par rapport à la CPEG;
5. comprendre les prémices budgétaires 2019 tenant compte de RIE III.

Mode de faire et organisation des rencontres …

La délégation « conjoncturelle », instaurée lors des grèves de l’année passée et traitant de ces spécificités, a été récemment dissoute unilatéralement par le Conseil d’Etat. En lieu et place, ce dernier a réinstauré les traditionnelles séances mensuelles plénières avec sa délégation RH.

C’est ainsi, dans une configuration globale et à un rythme inadapté, que le Conseil d’Etat souhaite mener des pourparlers liés à l’avenir de la fonction publique et, plus précisément, au budget 2017.

Echanges ou négociations ?

C’est donc dans ce nouvel environnement que se font désormais nos rencontres, rencontres teintées d’insipidité, partagées entre informations descendantes de la part de Conseil d’Etat (lequel ne fait qu’indiquer, sous les plus expresses réserves d’usage toutefois, les options qu’il a retenues pour 2017 et 2018) et sollicitations montantes des diverses associations visant à comprendre et anticiper ce qui va se passer demain, tant en terme de prestations, de postes de travail que d’enveloppes budgétaires liées à la masse salariale. Pas de négociations à ce stade, mode « oligarchique » oblige.

Cette manière de faire et ce discours de « sourds » sont, aujourd’hui, insatisfaisants et ne permettent absolument pas de cerner l’avenir réservé aux collaborateurs de la fonction publique ainsi que, plus largement, aux prestations qui seront allouées à la population.

Bien au contraire, ils sèment le doute et accroissent encore davantage le ressenti négatif des partenaires associatifs présents vis-à-vis de leur employeur, lesquels ont le sentiment que le Conseil d’Etat tente, à chaque rencontre, de gagner du temps pour réaliser sa politique du fait accompli.

Des informations distillées en boucle …

Tel un disque rayé, le Conseil d’Etat, nonobstant le fait qu’il propose paradoxalement le fait que tout soit « remis à zéro » pour discuter du budget 2017, martèle désormais, séance après séance, que (ce malgré le fait qu’il ne dispose d’aucun chiffre à disposition !), l’avenir de notre canton et de nos finances sera de plus en plus sombre ces prochains mois et qu’il y a lieu de l’anticiper. Peignant dès lors un énorme diable sur une muraille qui s’effrite, il revient sur ses propositions de 2015 et réaffirme de manière cette fois-ci explicite :

  • que les 5% de diminution de la masse salariale seront maintenus et appliqués ces prochaines années;
  • que cette décision unilatérale du Conseil d’Etat ne sera pas négociée;
  • qu’il n’aura pas de souci à procéder, dès aujourd’hui, à des diminutions de poste ou des suppressions de subventions aux associations para-étatiques.

Il persiste en indiquant, de surcroît, des mesures conjoncturelles supplémentaires qui pourraient rapidement être prises pour donner un souffle complémentaire à la CPEG (en évoquant une augmentation de la participation des fonctionnaires à leur prime de cotisation mensuelle, à la primauté des cotisations en lieu et place de la primauté des prestations etc…) et au fisc genevois, par l’augmentation de l’impôt des personnes physiques en plafonnant les déductions des assurances-maladie ou en supprimant les frais de déplacement dans les déclarations fiscales.

Des pistes d’efficience à long terme …

A aucun moment, le Conseil d’Etat ne revient, par contre, sur les quelques 3’000 propositions faites par les collaborateurs de la fonction publique, ni ne chiffre le montant des économies possibles. Pour ce qui est des propositions de réduction des coûts de fonctionnement proposées, entre autres, par le GCA, mais également par les autres associations représentatives du personnel de l’Etat, le CE en accuse réception et évoque son vif intérêt à ce que cela en soit discuté …. dans le temps !

Enfin, le Conseil d’Etat précise encore, oralement cette fois, que les retours de l’audit des collaborateurs de la fonction publique ont été concaténés par ses seuls soins et répartis entre les magistrats en charge des différents départements lesquels, ces prochains mois ou années, tenteront de mettre en place les pistes les plus importantes soulevées.

Contrairement au protocole d’accord signé avec les associations représentatives du personnel, il n’associe pas ces dernières aux réflexions !

Enfin, cerise sur le gâteau, il indique ne pas vouloir intervenir dans des domaines ou services où les économies immédiatement réalisables seraient inférieures ou égales à 10 millions.

Position du GCA et actions proposées …

Le GCA est convaincu que les retours des collaborateurs de la fonction publique sont une source d’économie éprouvée et qu’il est possible, à très court terme, de se mobiliser pour diminuer, de manière significative, les coûts de fonctionnement de la fonction publique, ce sans toucher aux postes de travail ni aux prestations actuellement fournies aux administrés. Dans ce contexte, il a redemandé au Conseil d’Etat de se positionner sur les propositions faites et de les chiffrer tout en privilégiant les pistes par ordre d’efficience. Aucune réponse n’a été reçue à ce jour.

Le GCA a également demandé que les pistes et inventaires de dépense proposés par ses soins mais également par l’UCA et le Cartel soient également chiffrées. Il attend des réponses du Conseil d’Etat et ne manquera pas de les exiger une nouvelle fois si, à nouveau, rien n’était produit.

Fort de ce qui précède, le GCA doute de la réelle volonté du Conseil d’Etat de vouloir négocier quoi que ce soit autour du budget 2017 et constate, jour après jour, une politique du fait accompli incompatible avec l’échange et la confiance qui doivent régner entre les partenaires sociaux, pour preuve : la réduction de la masse salariale de 5% s’appliquant, de fait, déjà dans plusieurs départements ou services de l’administration, de même que des coupes linéaires dans les subventions accordées aux associations dépendant de l’Etat.

Dans ce contexte, votre groupement vous invite à lui remonter toutes les informations en votre possession lui permettant d’anticiper des mesures contraignantes non-déclarées et les révéler lors des séances que nous avons avec les magistrats, en vous adressant au secrétariat de notre groupement: jean-pierre.bissat@etat.ge.ch ou à son président: didier.crettol@etat.ge.ch.

Plus que jamais, plus forts ensembles …

Il est certain que l’Union fait la force et que ce n’est qu’unis que nous pourrons espérer ne pas trop perdre de nos acquis dans les prochains bras de fer qui ne manqueront pas d’avoir lieu avec notre employeur, respectivement les députés du Grand Conseil et les partis politiques de tous bords, ces prochaines semaines et ces prochains mois.

Dans ce contexte extrêmement tendu, nous avons besoin de votre adhésion à notre groupement, de vos remarques, de vos retours et de votre soutien sachant que nous serons demain directement impactés par les nouveaux labels de « cadre expert » ou de « cadres managers », les cadres intermédiaires sans responsabilité perdant, pour rappel, leur statut de cadre.

Nous avons également besoin de forces supplémentaires dans notre comité pour arriver à être présents sur tous les fronts ainsi qu’à toutes les séances où nous sommes invités et pour continuer à faire preuve d’efficience partout où notre action est utile pour votre défense.

Rejoignez-nous comme membre et venez renforcer votre comité dès aujourd’hui.

Votre comité
01.06.2016

Téléchargez cette infonews juin 2016

1 Commentaire

  1. J’ai bien lu vos commentaires, il est difficile d’ajouter une remarque du fait que du côté des employés, il a été proposé des moyens d’actions et d’économie. De plus lors de la grève il a été mentionné que la fonction publique avait besoin de plus de collaborateurs du fait des changements sociaux , environnementaux, santé, enseignement. ( plus de personnes âgées donc plus de soin, intégration dans les écoles des enfants émigrés, protection de l’environnement, etc).
    Si la volonté politique du Conseil d ‘Etat est d’aller dans un autre sens et que la négociation et la communication ne sont pas possibles, il faudra utiliser les moyens à notre disposition.


Fatal error: Uncaught Error: Call to undefined function ereg() in /home/clients/6143119e8e582e3322c7731b55ec1bcd/web/wp-content/themes/mimbo/comments.php:25 Stack trace: #0 /home/clients/6143119e8e582e3322c7731b55ec1bcd/web/wp-includes/comment-template.php(1508): require() #1 /home/clients/6143119e8e582e3322c7731b55ec1bcd/web/wp-content/themes/mimbo/single.php(35): comments_template() #2 /home/clients/6143119e8e582e3322c7731b55ec1bcd/web/wp-includes/template-loader.php(98): include('/home/clients/6...') #3 /home/clients/6143119e8e582e3322c7731b55ec1bcd/web/wp-blog-header.php(19): require_once('/home/clients/6...') #4 /home/clients/6143119e8e582e3322c7731b55ec1bcd/web/index.php(17): require('/home/clients/6...') #5 {main} thrown in /home/clients/6143119e8e582e3322c7731b55ec1bcd/web/wp-content/themes/mimbo/comments.php on line 25